LIMOUSIN-CHINE

里摩日 - 中国协会

Author: Marc (page 1 of 4)

SHAOLIN et SUZHOU en Limousin

Deux événements culturels chinois à visiter en Limousin cet été

Le spectacle des Moines de Shaolin, le 15 août 2018, au Festival de Confolens, en Charente limousine. Théâtre des Ribières (27€)

Berceau des arts martiaux, la ville de Shaolin et son célèbre monastère se situe dans la province du Henan en Chine centrale. Elle concentre aujourd’hui les plus grands maîtres du Kung-fu.

Le festival du Pastel de Feytiat

Du 30 juin au 2 septembre, les invités d’honneur sont des artistes pastellistes de  « China Pastel » de la ville de Suzhou dans la province du Jiangsu, à l’est de la Chine.

Suzhou possède de nombreux jardins renommés qui sont dans la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. Suzhou est également connu pour être la capitale de la soie. En raison de ses nombreux canaux, Suzhou est appelée la « Venise de l’est ». Les deux villes Suzhou et Venise sont d’ailleurs jumelées.

    

Jacques PIMPANEAU auteur invité

Jacques Pimpaneau  a été l’auteur invité de Limousin Chine pour l’édition 2018 de Lire à limoges

Cet enseignant des langues orientales, à Hong Kong, à Londres et à Paris La Sorbonne est un sage érudit de la Culture Chinoise. Ses qualités humaines, ses connaissances, sa générosité, sa disponibilité et son sens de l’humour ont rendu cette rencontre exceptionnelle.

Il a dédicacé ces derniers ouvrages

   

mais aussi des ouvrages plus anciens

       

monsieur le Maire de Limoges est venu le saluer

 

Le stand de Limousin Chine était animé par ses adhérents

Merci Monsieur Jacques Pimpaneau.

Portraits de Chine à Feytiat et Christine Crehalet à Panazol

Les deux expositions se sont terminées le 17 mars.

Gardons en mémoire les deux affiches.

 

Nous reverrons prochainement l’une ou l’autre en Limousin.

Présentation du SICHUAN et Nouvel An, année du CHIEN

 

Alain FRESSANGE  a présenté le Sichuan pour le Nouvel an Chinois,

année du Chien de terre, vendredi 16 février 23018

Le Nouvel An a été fêté le dimanche 18 février, année du Chien, élément terre.

Anne-Marie, Alain, Françoise

Luce Magne

Les membres de l’association se sentent bien tristes après le décès de Luce.

Membre fondatrice de Limousin Chine, Luce était très active depuis de nombreuses années.

Le Club de Mah Jong a perdu son animatrice, d’autres ont perdu une amie, une confidente.

Cette dernière image prise lors de la galette des rois le 10 janvier restera dans nos mémoires.

Moments choisis du club de Mah Jong

Des fiches, des tuiles, des livres, et des feuilles de marquage sont à disposition

Les tuiles sont placées sur des chevalets, le reste constitue la grande muraille

… et le goûter est un moment convivial incontournable

Culture 文化

bla

Recettes du stage du 22 mars 2017

La Cuisine de Monsieur et Madame Sun

Pain farci à la poêle

 

400g farine – 20g sucre – du sel – 1 sachet de levure de boulanger
ajouter 100g d’eau froide à la moitié de la levure
ajouter 100g d’eau chaude à la moitié de la levure
Verser le mélange dans la farine, mélanger avec les doigts pendant 5min
Laisser gonfler 1h au chaud puis retravailler la pâte pendant 5min
Laisser reposer.
Faire un boudin égal en épaisseur et couper des petits morceaux

 

    

 

 Faire des ronds en aplatissant avec la main.
Partir de l’extérieur vers l’intérieur avec un petit rouleau pour que le milieu soit plus épais.

 

  

 

Mettre un peu de farce au milieu
Refermer en faisant des petits plis  avec une main, et en faisant rentrer la farce avec le pouce de l’autre main

 

     

 

Mettre dans une poêle à feu vif avec un peu d’huile de tournesol 2 min et rajouter un peu d’eau (1/2 verre)
mettre un couvercle pendant 10min environ

 

   

 

Pour la farce
700g de chair à saucisse – 1 cuillère et 1/2 de sel
Mélanger en ajoutant petit à petit de la bière, un peu de sauce huître, 50g de sauce soja, un peu d’huile de sésame,
20g de sucre, un peu de poivre, et 1 oeuf.
Les baguettes doivent tenir debout à la fin du mélange

 

    

 

Bon appétit

 

 

 

Poulet sauce soja

 
5kg de poulet  (2,5kg après avoir désossé et enlever un peu de peau)

8 petits oignons rouges (coupés en petits morceaux)

Gingembre  – 350 ml de marinade de poulet – 150 ml de sauce de soja

100 ml de vin – du sucre cristal – du sel

Faire dégraisser le poulet dans de l’eau bouillante

Dans une marmite, mettre tous les ingrédients, le poulet avec un peu d’eau.

Mettre à feu vif pendant 5 min puis baisser le feu pendant 15min
 

 

 

Couper, et déguster.

 

 

Létitia Magne, Prises de notes et photos

reportage photos, Marc Sautivet

Lire à Limoges 31 mars 1- 2 avril 2017

     

auteur invité: Michel IMBERT / MI JIANXIU

une partie du stand de l’association Limousin Chine

Luce, Odette et Michel sur le stand de l’association limousin Chine

visite à notre stand du Maire de Limoges et ses adjoints, accueillis par le Président Marc Sautivet

discussion autour du livre sur Shanghai, sous le regard de Michel Imbert.

visite de Catherine Beaubatie, députée, et de Shi Lai  Sun animateur des stages de cuisine de Limousin Chine

Odile, Jean-Louis, Nicole en compagnie de l’artiste peintre Christine Créhalet présentant sa vision aquarellée de paysages chinois dans son livre « Impressions de Zhang Jia Jie »

des bénévoles de Limousin Chine lors des permanences au stand, Nicole & Jean-Louis, Odette & Luce

nouvel an chinois 2015 – année de la chèvre

 

Josette a confectionné les sets de table, pour une décoration festive …

Monsieur Pauliat-Defaye, nouvel adjoint au Maire de Limoges, délégué à la Culture présente ses voeux de bonne année de la chèvre, en présence du Président Marc sautivet

le buffet copieux attend les convives …

Ting Xiao, animatrice des stages de calligraphie de l’association Limousin Chine

Monsieur et Madame Pauliat-Defaye admirent les calligraphies de Fan Xu

Lina et Colette sont admiratives devant les calligraphies de Ting

campé ! bonne année de la chèvre Ting et Fan Xu

nouvel an chinois 2016 – année du singe

 

tables et sets de table

Le Président et Jean-Louis attendent, puis accueillent Monsieur Léonie, adjoint au Maire de Limoges

Odile, Roger, Josette des bénévoles actifs de Limousin Chine

Martine et Lina, des invitées …

le cocktail chinois …

une partie du buffet …

deux familles chinoises …

Ting et Fan Xu assurent une démonstration de calligraphie chinoise.

 

Lire à Limoges 1-2-3 avril 2016

stand lire à Limoges 2016

Visite du Maire de Limoges, avec le Président de Limousin Chine

 

Luce et Bernard

Josette, Roger et William CHAN TAT CHUEN

William Chan dédicace son ouvrage « Canard laqué, canard au sang »

Luce, Marc et William

Lire à Limoges 2015

  

Visite du Maire de Limoges

 

Monsieur et Madame SUN

Monsieur Sun et Chun-Liang YEH  co directeur des Editions HongFei Cultures

Chun-Liang YEH  co directeur des Editions HongFei Cultures

reportage et photos Marc Sautivet

Conférence de Pascal Vatinel 23 mars 2016

Confucius, un chinois au sommet de l’humanisme

En quoi serait-il devenu un être essentiel de l’humanité ?

  

CONFUCIUS, emblème d’une pensée humaniste

 

Le sinologue Pascal Vatinel a proposé de nouvelles clés de lecture pour éclairer le public  sur le parcours de ce chinois

 

le public trop nombreux pour la salle des conférences de la BFM de Limoges,

a suivi cette conférence par vidéo extérieure à la salle.

reportage, photos Marc Sautivet

Boire et manger en Chine

William Chan Tat Chuen  lors de la conférence le 27 janvier 2017

annonce Infomagazine

publication dans infomagazine n°1579

 William Chan

William Chan Tat Chuen

 la salle

La salle lors de la conférence

 Livre dédicacé par Wiiliam Chan – canard laqué : canard au sang

dialogue culturel entre les cuisines chinoise et française

Editions de l’Epure

Nouvel an chinois 2017 – année du Coq de feu

set de table de Limousin Chine, création de Josette et cocktail chinois

 

le buffet varié et cuisson vapeur

le personnel du King Long et Madame Sun en compagnie de la famille Denis

une partie des convives

Josette installe les tables dans la bonne humeur

le Président de limousin Chine lors de son mot de bienvenue, en compagnie de M. Amrouche conseiller municipal délégué

on est attentif … le Président et la Vice Présidente  lèvent leur verre au nouvel an chinois, année du coq de feu

Reportage de Bernard Denis et Odile Sautivet

moments choisis de calligraphie de Ting Xiao

Ting XIAO

images Marc Sautivet

 

L’ORIGINE ET L’HISTOIRE DU THE…

Légendes et autres contes pour arriver à l’histoire….

Petites histoires…

Les origines de la culture du thé en Chine se perdent dans la nuit des temps. La place prépondérante que ce breuvage n’allait pas tarder à prendre dans tous les aspects de la vie chinoise est sans doute pour beaucoup dans la multiplication des légendes entourant sa découverte.

Une des plus célèbres de ces légendes attribue la découverte du thé à l’un des trois souverains mythiques de Chine, l’Empereur Chen Nung, père de l’agriculture et de la médecine, et sans doute cette filiation n’est-elle pas fortuite.

Quelques feuilles d’un arbuste sauvage tombèrent un jour dans le pot d’eau bouillante du dieu-empereur qui fut aussitôt charmé non seulement par le goût de cette infusion, mais par ses nombreux effets revigorants et bénéfiques.

Le thé était né.

Une autre légende, plus récente, attribue la découverte du thé à Bodhidharma, un moine indien qui introduisit la forme Zen du boudhisme en Chine.

Adepte de la méditation, le moine se laissa cependant surprendre par le sommeil. Son courroux fut tel face à cette faiblesse indigne, qu’à son réveil il se trancha les paupières et les jeta. Quelques temps plus tard, à l’endroit même où Bodhidharma avait jeté ses paupières, deux petits arbustes avaient poussé ; il en cueillit quelques feuilles dont il fit une infusion, et fut enchanté de découvrir que celle-ci avait un effet bénéfique contre le sommeil.

Dès lors, la consommation de thé devint essentielle pour les moines boudhistes, car elle leur permettait de méditer pendant de longues heures tout en restant éveillés.

 

Générali…Thés

Le thé est originaire d’une région du monde qui va du triangle d’or, des montagnes du Yunnan à la région d’Assam en Inde. Les plus vieux plants de thé, selon les recherches, proviendraient du Yunnan et seraient les plants de Pu Er.

Les premiers écrits remontent à la dynastie Han dans le Shen Nong Ben Ciao Yin.

L’art du thé (production et dégustation) apparaît sous la dynastie Tang avec l’ouvrage de Lu Yu (733-804) : Cha Jing. Lu Yu qui était un moine bouddhiste, en plus de la dégustation donne un caractère spirituel au thé.

C’est sous la dynastie Song (960-1279) que le thé chinois ainsi que son mode de préparation (Cha Do) est exporté au Japon. L’empereur Hui Zhong préconisait de réduire le thé vert en poudre : aujourd’hui, Ma Cha au Japon.

Sous la dynastie Ming (1368-1644), le premier empereur supprime l’étape finale du moulage (galette). Le thé est ainsi conditionné en vrac. L’apparition de la production de thé à Taiwan date de cette époque.

Le Zhong ainsi que la théière de Yi Xing apparaissent sous cette dynastie.

 

Club Mah jong

MahJong1

Le Club reprend ses activités en septembre 2017:

Le deuxième mercredi et le quatrième samedi de chaque mois.

Chez Odette au  05 55 77 33 65 .

P1060941

LES DIFFÉRENTS TYPES DE THÉS…

Des crus qui varient, selon leurs « terroirs » comme les bons vins….

 

 

 

 

 

La plante

De la famille des théacés, c’est un Camellia de l’espèce sinensis (Chine). Deux variétés sont aujourd’hui cultivées : le Sinensis et l’Assanmica (plutôt d’Inde).

Cependant le Camellia Sinensis est une variété de montagne qui contient plus de composés aromatiques et est moins robuste donc moins productif que l’Assamica. Il  existe ensuite des sous variétés qui sont souvent des écotypes (variétés qui s’adaptent et se transforment avec le milieu). L’âge du théier est important car plus il est vieux et plus le théier développe de complexités aromatiques. Certains arbres à Pu Er sont plusieurs fois centenaires. Le tronc du plus vieil arbre à Pu Er a un diamètre égal à une ronde de 8 hommes. La durée de vie d’un théier est de 50 ans cependant, car cela dépend de la fréquence des récoltes. Pour la culture, on le taille à 1,20 m de haut pour faciliter la récolte alors qu’à l’état sauvage, il peut atteindre 6 m.

 

Le terroir

Le thé pousse dans les régions tropicales et subtropicales. Il préfère un climat chaud et humide. L’altitude est un facteur important car les journées sont ensoleillées et chaudes, et les nuits sont fraîches et humides : Cela fixe et concentre les arômes.Quand un théier est exposé à moins de 11 à 12h de soleil par jour, il entre en phase de «sommeil». Il fonctionne alors au ralenti, on ne fait donc pas de récolte durant cette période. Ensuite dès qu’il y a un ensoleillement correct, au printemps, le théier repousse. Cela donne, dès cette première récolte, des composés aromatiques caractéristiques qui donnent un goût typique. Ce goût n’est pas retrouvé dans les récoltes suivantes. (Chine, Japon et Inde sont les pays les plus réputés pour leur récolte de printemps.)

  

Le sol

Les sols acides plutôt riches en sable, bien drainés car humides et avec un grand taux d’humus, sont les sols idéaux. (analogie avec les sol de la Vuel ta Abajo à Cuba pour les cigares)

  

La cueillette

Les jeunes pousses vertes jades doivent être récoltées. Elles sont riches en arômes et pauvres en amertume. Sur une récolte de bonne qualité, on ne récolte que le bourgeon et les 2 premières feuilles (pour les thés verts et Oolong). Sur une récolte de thé de bonne qualité, on ne récolte que les bourgeons (thés blancs). Pour un kilo de thé vert sec, il faut 6 kg de thé frais, soit 12000 pousses, chacune cueillie à la main…

           

 

Types de thés et étapes

Thé blanc : Flétrissage (2 à 3 jours) et séchage court (10 minutes)
Thé vert : Fixation à haute température sèche (thé vert chinois) ou humide (thé vert japonais avec le goût caractéristique d’algue). Boulage ou mise en forme (en aiguilles pour le Long Jing). Séchage de 20 minutes
Thé Jaune : Fixation humide sous couvert, légère oxydation, boulage, séchage. (le thé jaune est un thé blanc légèrement oxydé)
Thé rouge : flétrissage lent (plusieurs heures parfois), boulage, oxydation variable, séchage.
Thé bleu vert : flétrissage, boulage et oxydation légère, séchage, puis torréfaction pour faire ressortir des notes cuites ou grillées. 
Thé noir : fixation, boulage après l’oxydation, compressage, affinage en cave, séchage définitif pour diminuer fortement ou stopper l’affinage.

 

 

Vocabulaire de dégustation (en occident)

– notes animales : cuir, étable, fauve

– notes sous bois : cèdre, santal, sciure

– notes : foin, tabac, paille

– notes cuites : caramel, fumé ou grillé

– notes épicées : rechercher l’épice (ne pas confondre avec piquant)

– notes florales : jasmin, muguet, jacinthe, rose…

– notes fruitées : fruits frais, rouges, exotiques…

– notes agrumes

– notes marines : iode, algue, poisson

– notes végétales

– notes lactées

 
Remarque
On distingue comme dans la dégustation des cigares, des notes de tête (rapide : 1 à 2 secondes), de cœur (4 à 5 secondes) et de fond (plus de 7 secondes) mais quand même présentes presque dès le début (1 à 2 secondes). Amer (Ku) et doux (Gan) doivent être équilibrés.
L’amertume doit laisser place à la douceur et non le contraire. Aspect de la feuille sèche : soyeuse, duveteuse, brillante (thé vert), poussiéreuse (mauvais Pu Er), rêche, cassante (trop sèche), souple…aspect et nature de la liqueur : astringente, piquante, pure, dense, grasse, huileuse (Pu Er), lisse, ronde, moelleuse, métallique, forte, veloutée…Ce sont des concepts indépendants du goût.

 

 

Les grands noms du thé chinois

– Bai Hao Yin Zhen : vient du Fujian, thé blanc, prestigieux. 

– Bai Mu Dan : vient du Fujian, thé blanc. 

– Bi Luo Chun : thé vert, assez amer, présence de quelques bourgeons dans les bonnes récoltes.

– Gu Zhu Zi Sun : thé vert de la province du Zhejiang

– Tie Guan Yin : thé wulong du Fujian. les meilleurs viennent de An Xi. 

Long jing de Hangzhou

 

– Feng Huang Dan Qong : thé très rare s’il est vrai.

– Wulong du Guangdong de la montagne

– Feng Huang. Il pousse sur des vieux arbres centenaires, très aromatisé et agréable.

– Wu Yi Da Hong Pao : thé rarissime, quasi inaccessible. Wulong du Fujian de la montagne Wu Yi.

– Qi Men : thé rouge de Chine, commun.

– Pu Er : thé noir ou rouge, cru ou cuit, provenant du Yunnan

– Long Jing : thé vert du Zhejiang, les meilleurs viennent du Shi Feng.

 

 

Older posts

© 2018 LIMOUSIN-CHINE

Theme by Anders NorenUp ↑